Abeilles en ville, que se passe-t-il ?

    Dans différentes régions de France entre mai et juin, des citoyens ont rencontré des essaims d'abeilles, ancrés à des arbres en pleine ville ou bien adossés à des voitures en stationnement. De quoi s'agit-il ?
    Abeilles en ville, que se passe-t-il ?

    PROTEGGIAMO LE API

    L'essaimage

    L'essaimage est le mode naturel de reproduction et d'expansion des colonies d'abeilles. Lorsqu'une colonie devient trop grande pour son emplacement actuel, une nouvelle reine se développe et l'ancienne reine s'en va, entraînant avec elle quelques individus. Ce groupe d'abeilles forme ce que l'on appelle un essaim. Dans les villes, la présence de jardins, de parcs et de balcons fleuris constitue un environnement idéal pour les abeilles, qui y trouvent des ressources alimentaires en abondance. De plus, l'urbanisation a réduit les habitats naturels à des "îles" entre des rivières de béton. Le développement croissant des ruchers urbains, dont la seule finalité est la production de miel, entraîne une augmentation du nombre d'abeilles domestiques en milieu urbain, amplifiant les problèmes d'invasions urbaines par des abeilles en quête d'un nouveau lieu de vie, et constituant un danger pour la biodiversité.

    Pas de peur - comment se comporter ?

    Malgré l'image souvent terrifiante de l'essaimage, les abeilles dans cet état sont généralement moins agressives. Elles sont en effet concentrées sur la recherche d'un nouvel endroit où s'installer et n'ont pas de nid d'abeilles à défendre. Cependant, si elles sont dérangées ou menacées, elles peuvent se mettre sur la défensive et piquer, ce qui représente un risque notamment pour les personnes allergiques à leur venin. Par conséquent, en cas d'essaimage, il est conseillé de rester calme, d'éviter les gestes brusques et de contacter un apiculteur ou une autorité locale compétente pour gérer la situation. Les experts, équipés du matériel adéquat, se chargeront de l'identification, du ramassage de l'essaim et de la recherche de la reine, indispensable car elle est suivie par les autres abeilles, puis procéderont au transfert dans un environnement adéquat. Cependant, le danger existe, si ce n'est pour l'homme, pour la biodiversité en ville.

    La menace pour la biodiversité urbaine

    Outre les désagréments causés par l'essaimage en ville, il a été démontré dans plusieurs études que la présence de ruchers urbains, sans une étude adéquate de la présence de pâturages nectarifères suffisants, qui peut être réalisée à l'aide d'images satellites, affecte la concurrence entre les abeilles domestiques et les pollinisateurs sauvages, tels que les coccinelles, les papillons, les bourdons et les abeilles solitaires, qui sont déjà fortement menacés par de nombreux facteurs, notamment l'utilisation inconsidérée de pesticides, le manque d'habitat et la pollution de l'air. Si les abeilles mellifères deviennent trop nombreuses, elles peuvent réduire la quantité de nectar et de pollen disponible pour les autres pollinisateurs, ce qui peut avoir des effets négatifs sur leur population. Un autre risque potentiel est lié à la propagation d'agents pathogènes et de parasites. Les abeilles mellifères peuvent être porteuses de diverses maladies qu'elles peuvent transmettre

    Que faire ?

    Afin de minimiser ces risques, il est essentiel d'adopter une gestion responsable des ruchers urbains, d'effectuer des analyses préventives sur le niveau de biodiversité de la zone et parfois de les éviter. La densité des colonies doit être adaptée à leur environnement et, en milieu urbain, les abeilles doivent être surveillées pour assurer leur bien-être et celui des pollinisateurs locaux. Les espaces verts dans les villes contribuent à cet égard à garantir une alimentation suffisante pour tous les pollinisateurs. Les techniciens de 3Bee, experts en indices et facteurs qui influencent et caractérisent la biodiversité, effectuent des analyses pour des mesures d'atténuation potentielles qui améliorent l'habitat urbain des pollinisateurs.

    Agir pour les pollinisateurs

    Il est important de promouvoir la biodiversité végétale dans les villes en créant des espaces verts riches en plantes indigènes qui produisent du nectar et du pollen tout au long de l'année. Cela permet de garantir des ressources suffisantes pour tous les pollinisateurs. Chez 3Bee, nous nous engageons à créer des oasis de biodiversité pour les pollinisateurs, ainsi qu'à mettre en place des campagnes de sensibilisation dans les parcs, les terrasses et les locaux de l'entreprise visant à impliquer les citoyens et les travailleurs sur les questions de biodiversité. En conclusion, les abeilles nous aident d'une infinité de façons : de la régénération de la biodiversité à la surveillance de notre environnement. Cependant, il est crucial que leur gestion soit prudente et respectueuse des écosystèmes, afin d'assurer un équilibre dans lequel les abeilles, les pollinisateurs locaux et les humains peuvent coexister.

    Di Elena Fraccaro23 giugno 2023
    Visualizzazioni58Visualizzazioni
    Condividi

    Gli ultimi articoli

    PROTEGGIAMO LE API